La presse bouillonne, la plume s'envole

Nuit Blanche 2015: du rêve à la réalité

Le 05 Octobre 2015 à 14h56

Spider Projection V.2, au Parc Martin Luther-King (XVIIIe). Crédit photo: Tarek Mawad.

Le réveil était difficile, au matin du dimanche 4 octobre. Pour de nombreux Parisiens, Franciliens ou touristes, la nuit fut agitée. Ils ont fait un rêve étrange, dont le souvenir, à lui seul, provoque un malaise. Les images se mélangent, les yeux encore à peine entrouverts… Soudain, la mémoire revient et retrace cet inquiétant récit de l’imaginaire.

«La nuit est tombée depuis un bon moment sur la capitale, et une foule de gens s’engouffre dans un parc. Tout à coup, un son entêtant gronde dans l’atmosphère. Des lumières bleues éclairent les arbres*, dessinant un flot ininterrompu de vagues sur les branches. Le lieu prend des allures de forêt merveilleuse, digne d’un conte fantastique. Des cris retentissent tout à coup au loin: une araignée gigantesque**, sortie de nulle part, grimpe sur un bâtiment. Des centaines, peut-être même des milliers d’hommes et de femmes se retrouvent face à cette bestiole surdimensionnée. On ne devine que des silhouettes autour de soi, seule l’araignée est éclairée. Durant plusieurs minutes, elle demeure immobile. Tout le monde paraît rassuré. Un petit malin fait preuve d’un semblant d’humour: «Comment Harry Potter et Ron Weasley ont pu se retrouver devant un monstre comme celui-ci ? Sérieux, ils avaient douze ans!» Sauf que le sosie d’Aragog s’attaque brutalement à une sauterelle, puis à un grillon. Alors, la symphonie des hurlements reprend. Il ne semble pourtant pas vouloir s’en prendre à tous ces êtres humains, qui regardent, hébétés, la scène.»

La fin du rêve est floue, impossible de se rappeler avec certitude de son issue. Les détails se brouillent… Une seule chose est sûre, cette nuit, ce rêve s’apparentait à un cauchemar.

Marie-Sarah Bouleau

*Référence à l’œuvre Waterlicht, de Daan Roosegaarde, symbolisant les conséquences de la montée des eaux dans le monde, installée dans le Parc Martin Luther-King (XVIIIe), dans le cadre de la Nuit Blanche, le samedi 3 octobre 2015.

**Référence à l’œuvre Spider Projection V.2, de Friedrich Van Schoor et Tarek Mawad, installée dans le Parc Martin Luther-King (XVIIIe), dans le cadre de la Nuit Blanche, le samedi 3 octobre 2015. Une araignée surdimensionnée était projetée sur le bâtiment du belvédère.

Laissez un commentaire